Au nord de Madagascar, cap au lac sacré et aux Tsingy rouge

Loin des sites touristiques emblématiques de Madagascar, se rendre à Anivorano Nord c’est sortir des sentiers battus et partir à la découverte d’une terre de légende et de paysage lunaire. Localisée sur la route nationale N°6, à environ 70 km avant d’arriver à Diego Suarez, le site mérite un arrêt, ne serait-ce que pour visiter son lac sacré infesté de crocodiles et ses Tsingy Rouges, qui vous transportent d’un instant à l’autre vers un autre monde à la fois fragile et envoutant.

Le lac sacré

L’origine du lac est une légende. Elle raconte l’histoire d’un village tout entier englouti par l’eau, suite à la colère d’un dieu qui avait soif et demandait à boire aux villageois. Vu que ces derniers ne lui ont rien donnée, sauf une vielle dame, il leur a jeté un sort et leur village disparaissait d’un coup dans un lac. Selon toujours ce conte, tous les habitants du village de l’époque s’est transformés en crocodiles, à l’exception de la ville femme. Ceci explique donc la présence abondante de ces reptiles sur le lieu. Croyant encore à cette légende, il est devenu un rite pour la population locale d’y apporter une offrande afin de demander quelques choses à ces reptiles. D’habitude, elle y sacrifie des zébus.

Les Tsingy rouges

En continuant votre voyage sur la RN6, préparez –vous à découvrir lors de votre vacance à Madagascar , un monde spectaculaire à 30 km avant Diego. Il s’agit ici des Tsingy, mais ce n’est pas ceux de Bemaraha ou d’Ankarana, mais des Tsingy rouges d’Anivorano Nord.

Ils se caractérisent par leur couleur et leurs éléments constituants. Composés de calcaires, de marne et surtout de gré, ils dégagent un air surprenant mais très fragile que l’eau et le vent ainsi qu’un simple passage peuvent les déchiqueter.