Le parent dévoué

La mère veille sur ses œufs afin de les protéger des prédateurs.

Il n’est peut-être pas aussi coloré que les autres papillons tropicaux, mais le papillon œuf-mouche de Malaisie – Hypolimnas anomala- n’en est pas moins intéressant. Alors que la plupart des papillons abandonnent leurs œufs à leur propre sort, ce n’est clairement pas son cas.

La femelle pond des centaines d’œufs à la fois puis monte la garde pendant trois à quatre jours jusqu’à ce que les bébés aient rongé une partie de leur coquille. Parfois, la mère risque sa vie pour protéger sa progéniture et reste en place même si on l’agresse. C’est une stratégie payante, qui réduit le nombre d’œufs dévorés par les prédateurs.

Elle est si dévouée à sa tâche que des cadavres de femelles ont été retrouvés dans la posture de « garde » à proximité de leurs œufs ou des jeunes chenilles. Ce souci parental n’a été observé par les scientifiques que chez ce papillon et chez une autre espèce d’Hypolimnas.

Le papillon œuf-mouche de Malaisie est courant dans les forêts de Malaisie, d’Indonésie, de Singapour et des Philippines. Les chenilles vivent en vastes groupes et sont capables de dépouiller une plante de toutes ses feuilles avant de passer à la suivante. Les papillons adultes peuvent être agressifs les uns envers les autres, et on les a vus s’engager dans de véritables combats.