Les vagues scélérates

Les tsunamis ne sont pas les seuls vagues gigantesques provenant de l’océan…

Rapportées par des équipages, les légendes décrivant l’apparition d’une vague gigantesque submergeant leurs bâtiments n’étaient pas prises au sérieux. Récemment, ces faits ayant été enregistrés par des caméras et des lasers équipant des navires, l’existence de vagues hautes de dix étages a été prise au sérieux.

Les « vagues scélérates » sont complètement différentes des tsunamis. Grâce à des capteurs sismiques sensibles, on peut détecter un tsunami partout dans le monde, mais une « vague scélérate », qui peut casser un navire en deux, ne peut actuellement pas l’être. Les vagues de ce type, qui semblent venir de nulle part et qui sont bien plus grandes que celles alentour, sont créées par une combinaison de vents et de courants océaniques qui fusionnent plusieurs vagues en un énorme mur d’eau.

Depuis que des bâtiments sont équipés de lasers, on a pu mesurer la hauteur de ces vagues et déterminer leur degré de normalité. Les statistiques prédisaient ces vagues colossales tous les 10 000 ans. Mais, en 2001, deux satellites de l’Agence spatiale européenne lancés pour surveiller les océans, le projet « MaxWave », ont détecté dix vagues géantes, toutes hautes de plus de 25 mètres.

Les « vagues scélérates » ont une occurrence bien plus grande que les tsunamis et peuvent être désastreuses pour les navires. Les scientifiques pensent que dans certaines conditions, des courants peuvent agir comme une lentille focalisant les vagues pour en produire de plus grandes.