Un processus imparfait

Si l’évolution est une machine si étonnante, c’est également parce qu’elle n’est pas parfaite. Le constant raffinement de toutes vie sur Terre n’est pas une forme d’optimisation au sens où l’entendrait un ingénieur. Les solutions aux problèmes produites par l’évolution sont rarement les meilleures ; ces solutions perdurent simplement parce qu’une caractéristique née de l’évolution a permis à un individu de se reproduire plus efficacement que ses rivaux : le nouveau trait se répand parmi la population pour être finalement adopté.

L’évolution est aussi à la racine de la spéciation, processus par lequel des populations disparates deviennent isolées, soit physiquement, soit par incompatibilité sexuelle, empêchant ainsi les croisements. La spéciation permet aux populations séparées de suivre des voies évolutionnaires différentes, aboutissant à la création de deux espèces distinctes.

Comme l’évolution opère au fil des générations, on pourrait facilement croire qu’elle est stoppé : il est difficile d’appréhender le phénomène à notre échelle. Cependant, l’évolution est un processus constant qui arrive à toute forme vivante dotée d’ADN,, virus et bactéries inclus?

L’un des exemples les plus évidents de la continuité de l’évolution est la mutation et le développement rapide de nouvelles maladies. Le virus de la grippe fait preuve d’une alarmante faculté à évoluer ainsi qu’à développer de nouvelles souches et de nouvelles capacités.


Ajouter votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.