Une beauté insaisissable

Cette espèce est si rare qu’il a fallu soixante-quinze ans pour en trouver un second échantillon.

Pendant soixante-quinze ans, la seule preuve d’existence du papillon bhoutanais de Ludlow – Bhutanitis ludlowi – tenait aux cinq spécimens détenus par le Muséum d’histoire naturelle de Londres. Ils ont été recueillis en 1933 par les botanistes Franck Ludlow et Georges Sheriff dans une forêt du Bhoutan, un petit pays d’Asie coincé entre la Chine et l’Inde.

 En 2009, on a trouvé un autre spécimen. Il a été repéré par un agent forestier bhoutanais, dans la réserve naturelle de Bumdeling située dans une région isolée du Bhoutan. En 2011, plusieurs couples reproducteurs ont été repérés et capturés à leur tour dans la même zone par une équipe scientifique. Coïncidence incroyables, ces nouveaux spécimens ont été découverts un 12 août, le jour même où Ludlow et Sheriff avaient recueilli leur premier spécimen en 1933.

Grâce à ces découvertes, ,nous savons désormais que la plante sur laquelle se tient ce papillon est l’Aristolochia griffithii. Lorsque la femelle pond ses œufs, elle les empile. Le papillon vole rapidement, en faisant de grands battements d’ailes pour se propulser vers l’avant.

Comme d’autres membres de cette espèce, le papillon bhoutanais de Ludlow est très rare. Les autorités l’estimant proche de son extinction, en ont interdit le commerce.